roman

Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938)


Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938)
titre original :Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов
titre français :Le mystère des deux océans
type :roman
année :1938
pays :URSS
auteur :Grigory Borisovich Adamov
site web :http://archivsf.narod.ru/1886/grigorey_adamov/index.htm


A propos de cette œuvre

Cette histoire, qui puise quelques inspirations dans celle de Jules Verne, naviguait dans le même genre que celle de Kaitei Gunkan écrit par Oshikawa Shunrô en 1900, à savoir le roman militaire et de propagande pour un public à la fois adulte mais aussi juvénile. Ainsi il mettait en scène un sous-marin soviétique du nom de Pionner, fleuron de la Marine russe, équipé et armé des technologies les plus avancées de l'époque, voire plus. Sa présence dans les eaux de cette fiction était là pour montrer la puissance communiste, mais aussi avertir éventuellement le Japon qui à l'époque avait envahit une partie du continent, occupant de nombreux territoires comme la Mandchourie ou la Corée. L'espionnage était également un des éléments importants de ce roman, un espion travaillant pour le gouvernement japonais s'étant infiltré parmi l'équipage du Pionner. On soulignera qu'en Russie, l'appellation récit militaire est préférée à celle du roman d'espionnage, ce dernier mot ayant dans la langue de Dostoïevski un caractère négatif.
Taina Dvukh Okeanov Mais Le mystère des deux océans était également une variation sur le thème de la découverte des fonds marins par un jeune garçon. Ainsi, celui-ci prénommé Pavlik est recueillit à bord du submersible, le navire sur lequel il voyageait ayant fait naufrage près de l'océan glacial arctique. Le Pionner, tout comme le Nautilus, fera ainsi en parrallèle de l'aventure une circumnavigation du globe en partant de Leningrad, emmenant les protagonistes de l'histoire dans une traversée de l'Atlantique, longera les côtes de l'Amérique du Sud, ou écumera les fonds marins du Pacifique ainsi que ceux de l'Antarctique. Les rencontres d'un tel voyage seront également à la mesure des distances parcourues, croisant ici une baleine, là d'énormes crabes, ou encore une créature préhistorique proche de l'ordre des plésiosaures et un calmar géant !

Taina Dvukh Okeanov Gregorii Borisovich Adamov (1886-1945) commença à écrire en tant que journaliste après avoir été entre autre révolutionnaire dès l'âge de 15 ans et connu l'exile et la prison. Ce n'est qu'à partir de 48 ans qu'il commença une carrière de nouvelliste. Son oeuvre n'est pas très importante en volume, mais il a toutefois eu quelques succès comme avec Le mystère des deux océans, ainsi que pour son roman précédent Les vainqueurs des sous-sols (1937). Celui-ci avait déjà par ailleurs un certain goût vernien, l'histoire présentant une aventure sous la terre, voyage effectué à l'aide d'une machine pouvant s'enfoncer dans la croûte terrestre. Comme Jules Verne, il y faisait de nombreuses observations de géologies et de science en générale. Pour Le mystère des deux océans, il fit de nombreuses études et pris contact avec des laboratoires et des instituts de recherches océanographiques. Avec le roman qu'il décida d'écrire ensuite, mais qui ne sera édité qu'après sa mort à cause du conflit qui suivit, il ira jusqu'à faire un voyage en Arctique. Son fils Arkady Grigoryévitch Adamov (1920-1991) sera un écrivain reconnu en tant que romancier dans le genre policier.

Peu connu en dehors de son pays, à l'exception de quelques spécialistes, il reste à ce jour ignoré en France. Toutefois ce roman fut traduit dans quelques pays comme au Japon, en 1956 par Kudo Seiichiro pour les éditions Kodansha, cela sous le titre très vernien 50 000 Lieux sous les Mers (Kaitei 5 manmairu / 海底五万マイル). La couverture de cette 1ère édition japonaise était illustrée par Komatsuzaki Shigeru, illustre dessinateur qui a oeuvré sur l'adaptation cinématographique du roman Kaitei Gunkan d'Oshikawa Shunrô. Le mystère des deux océans sera lui aussi porté sur grand écran sous la forme d'un film en deux parties en 1955-56, donc peu avant l'édition japonaise du roman. Cette adaptation, qui connaîtra une sortie en salle en France, conservera encore les influences verniennes.

Jacques Romero, 09/2007

Légende de la galerie ci-dessous :
1ère, 2ème, 3ème et 4ème illustration : couvertures anciennes des éditions russes
5ème et 6ème illustration : couvertures plus récentes des éditions russes (2000)
7ème illustration : couverture roumaine de 1957 sous le titre Kahe Ookeani Saladus aux éditions Eesti Riiklik Kirjastus
8ème, 9ème et dernière illustration : couvertures des éditions japonaises dont Kodansha, octobre 1956


Galerie

Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938) Taina Dvukh Okeanov / Тайна двух океанов (Grigory Borisovich Adamov, 1938)

<< liste des œuvres