film

Captain Nemo (Pearry Reginald Teo, 2013)


Captain Nemo (Pearry Reginald Teo, 2013)
titre original :Captain Nemo
type :long-métrage 3D
année :2013
pays :États-Unis / Chine
réalisation :Pearry Reginald Teo
scénario / adaptation :C. Courtney Joyner
interprètes :Hugh Bonneville (Nemo), David Morrissey (conseiller), Hayley Atwell (Sara, fille du conseiller)
producteur :Amy Krell, Mark Rudnitsky
studio :Asia Bridge, Page Four Productions, Shoreline Entertainment
site web :http://www.pagefourproductions.com/Page_Four/Welcome.html


A propos de cette œuvre

Comme indiqué sur le site officiel de son réalisateur Pearry Reginald Teo, l'action de ce film en cours de développement – dont la sortie est prévue pour 2012 – se déroule en 1871, alors que de supposées ''étranges créatures sous-marines'' font disparaître de nombreux bâtiments naviguant sur la côte Est des Etats-Unis, ainsi que sur la façade Atlantique de l'Europe. La marine de guerre américaine étant impuissante face à ces phénomènes, le président Ulysse S. Grant – qui en cette année 1871 combat un monstre aux 3 k – décide de s'adresser au capitaine Nemo : celui-ci croupit dans une cellule d'une prison fédérale américaine pour crime de guerre en attente de son exécution. Lui promettant la grâce présidentielle, Grant lui demande son aide pour traquer et détruire la source de ces catastrophes maritimes ; le capitaine l'a lui offre. Retrouvant alors son Nautilus, et accompagné par la fille d'un conseiller du président, le capitaine Nemo prend la mer pour combattre ce qui semble être un mauvais génie, voire un savant fou...

Ce long-métrage américano-chinois, qui verra son tournage débuté pendant l'été 2011 en Chine – plus exactement en août, à Pékin –, se présente comme une éventuelle suite à Vingt mille lieues sous les mers. Toutefois l'ambiance devrait être quelque peu différente de celle du roman ou de précédentes adaptations, le metteur en scène singapourien et auteur de comics Pearry Reginald Teo le réalisant étant spécialisé dans le cinéma horrifique à tendance série B. Présenté en mai 2011 au marché du film du Festival de Cannes, ce projet, quoique possedant un script relativement peu enthousiasmant, pourrait tout de même être intéressant visuellement, Pearry Reginald Teo étant connu pour des ouvrages fantastiques à l'esthétisme se voulant soigné et inspiré. Toutefois, la plupart de ses projets manquent de moyens à la hauteur du script, et la profondeur scénaristique – quoique accompagnée par des dialogues décalés et ironiques plutôt amusants – est souvent très mal exploitée dans l'écriture et le déroulement de l'action. A cet effet, comme dans une grande partie de sa production, de nombreux éléments visuels, voire des décors entiers, seront produit en 3D, la compagnie Illuminate Hollywood 3D ayant été choisie pour ce faire. Malheureusement, la plupart de ces scènes conçues par des studios spécialisés en la matière de synthèse, bien que soignées, manquent d'originalité et d'une certaine âme graphique. Il est fort probable que les tentacules de céphalopodes soient traitées de cette manière, si céphalopode il y a, à l'image des tentacules se développant suite à l'expérimentation génétique administrée par Teo dans son Gene Generation en 2007.

Le choix de Pearry Reginald Teo quant à l'interprétation du capitaine Nemo s'est porté sur le comédien anglais Hugh Bonneville. Celui-ci débuta sur les planches dans les années 80, jouant notamment dans le Hamlet de Kenneth Branagh en 1992, et pour lequel il participera également à son Frankenstein sur grand écran deux ans plus tard. Il est depuis deux décennies très populaires sur le petit écran anglais, apparaissant dans de nombreuses séries et téléfilms, ainsi qu'au cinéma dans d'excellentes productions de longs-métrages où il a pu interprété des rôles importants comme dans Coup de foudre à Notting Hill (1999) de Roger Mitchell, Iris (2001) et Stage Beauty (2004) de Richard Eyre, La conspiration du silence (2003) de John Deery, Man to Man (2005) de Régis Wargnier, ou encore Asylum (2005) de David Mackenzie. Plus récemment, en 2010, il a joué dans le film américano-chinois Shanghai de Mikael Håfström auprès de John Cusack, Gong Li ou parmi quelques autres grandes stars Chow Yun-Fat. Peut-être sa prestation sur ce long-métrage, largement distribué dans les pays d'extrême-orient et outre-Atlantique a-t-elle particulièrement intéressé Pearry Reginald Teo qui a vu en lui un artiste pouvant prétendre donner une image honnête d'une icône de la littérature d'aventure.
Interprété un tel personnage de roman français n'est sans doute pas pour déplaire à Hugh Bonneville – surtout s'il a accepté –, l'acteur étant particulièrement sensible à cette culture, maitrisant notamment la langue de Molière. Il a à cet égard, outre le Man to Man de Régis Wargnier, joué en 2002 dans le téléfilm français Sous mes yeux (Arte, masculin/féminin) de Virginie Wagon, avec Valérie Donzelli et Jean-Batiste Montagut, ainsi qu'en 2008 dans la comédie anglaise French Film de Jackie Oudney où il partageait l'écran avec quelques artistes français comme Eric Cantona, Jean Dell et Marie-Gaëlle Cals.

Selon le traitement qui lui sera fait par le scénariste C. Courtney Joyner (Nuits sanglantes de Jeff Burr avec Vincent Price, Nautilus de Rodney McDonald avec Richard Norton, ou encore quelques Puppet Master), l'interprétation du capitaine Nemo pourrait être pour Hugh Bonneville son tout premier rôle au cinéma en tant qu'acteur vedette, en omettant toutefois quelques précédentes prestations principales. On notera encore avec amusement que le 7 mai 2011, dans le 72ème épisode quelque peu poussif de la seconde série des voyages spatiaux temporels du Doctor Who (3ème épisode de la 6ème saison), Hugh Bonneville a endossé le rôle du capitaine Henry Avery, pirate de son état, arborant une courte barbe qu'il retrouvera peut-être au commande du Nautilus. Cette pilosité liée aux traits de son visage lui donne déjà un physique respectueux de l'imagerie de l'homme de mer – on lui trouvera à cet effet une certaine ressemblance avec l'artiste breton Gilles Servat –, et l'on peut penser qu'il endossera le rôle du capitaine Nemo avec un jeu d'acteur similaire à sa prestation sur le navire de pirates dans lequel s'est retrouvé le Tardis du Doctor Who. Dans cet épisode de cette célèbre série de science-fiction, où une part de l'action est stimulée par les délirants concepts des déplacements dans l'espace-temps, le capitaine Avery et ses hommes sont confrontés à une sirène faisant disparaitre toutes personnes se blessant à bord du navire, sirène dont la véritable nature et sa ''fonctionnalité'' sont découvertes après moult cogitations actives par les ''soins'' du docteur. Aussi, dans cette atmosphère, entre une image et une ambiance à la Pirates des Caraïbes – le concept de la marque noire reprise de L'île au trésor est encore là, d'où le titre de l'épisode – le capitaine interprété par Hugh Bonneville est déjà noyé dans une histoire mêlant fantastique et science-fiction, ce qui est un bon prélude pour jouer un capitaine Nemo qui sera confronté à quelque force démoniaque sortie de l'imagination d'artistes spécialisés en la matière...

S'il est surprenant que cette histoire présente un capitaine Nemo s'associer à la marine américaine, on notera que cela se produisit déjà par le passé, en 1978, dans la courte série télévisée Le retour du capitaine Nemo (dont l'article la concernant sera mis en ligne d'ici le 14 juin) avec José Ferrer dans le rôle titre. Cette dernière s'inscrivait dans un divertissement sans grand intérêt, le sujet étant notamment bien loin de la perspective vernienne, ce qui hélas pourrait être le cas également de ce nouvel ouvrage de Pearry Reginald Teo... en espérant tout de même que celui-ci conçoive dans sa particularité un objet filmique d'une certaine noirceur qui puisse avoir un petit éclat de respect envers l'oeuvre de Jules Verne.

Jacques Romero, 06/2011

Images de la galerie :

1-2 : Hugh Bonneville dans le rôle du capitaine Avery dans la série Doctor Who © BBC
3 : Esquisse du Nautilus en projet (Remerciements à Arthur Strubelt) © Asia Bridge, Page Four Productions, Shoreline Entertainment


Galerie

Captain Nemo (Pearry Reginald Teo, 2013) Captain Nemo (Pearry Reginald Teo, 2013) Captain Nemo (Pearry Reginald Teo, 2013)

<< liste des œuvres