divers

Kapteeni Nemon Seikkailut (2004)


Kapteeni Nemon Seikkailut (2004)
titre original :Kapteeni Nemon Seikkailut
type :patinage artistique
année :2004
pays :Finlande
interprètes :Joni Juvonen, Tytti Tervonen, Henna Hietala, Mona Grannenfelt, Henna Hautamäki, Katariina Eloranta
producteur :Helsingin Luistelijat ry
site web :http://hl.sporttisaitti.com/seura/


A propos de cette œuvre

Le capitaine Nemo a bravé les glaces du Pôle Sud, mais il a également fait de même en Finlande, avec la glace de la patinoire du Helsingin Jaahallissa / Helsinki Ice Hall (lieu qui propose également, en dehors de son identité sportive, de nombreux concerts). En effet, comme chaque année, l'école de patinage Helsingin Luistelijat y donne un spectacle, souvent influencé par les sorties au cinéma, telles quelques productions Disney. Mais en 2004, c'est une libre adaptation de Vingt mille lieues sous les mers qui fut conçue et mise en forme par le mouvement des lames sur la glace. Intitulé Kapteeni Nemon Seikkailut / Les aventures du capitaine Nemo (deux représentations les 14 et 15 mars 2004), le ballet des jeunes danseuses évoquait avec un certain respect le personnage de Jules Verne. Tout en lui conférant un esprit lié à de sombres pensées, il était aussi éclairé d'une certaine flamme au travers de la recherche de l'Atlantide.

Si l'on note l'absence des personnages Aronnax, Ned Land et Conseil, et par là même d'une partie des actions et des idées qui y étaient développées par devers eux, de nombreux passages du roman plus à même d'être retranscris visuellement furent toutefois et fort logiquement conservés. Le parcours glacé et chorégraphié donnait une coloration poétique à certains thèmes plus aptes que d'autres à prendre forme par les mouvements artistiques des patineuses, cela des balades sous-marines à l'exploration de l'Antarctique, en passant par d'autres lieux évoqués dans le roman comme les îles Hawaï et Ceylan (actuelle Sri Lanka). Le ballet évoquait également la rencontre entre le capitaine et une sirène, celle-ci l'accompagnant dans son voyage jusqu'à la découverte de la cité disparue.

Concernant la distribution, le capitaine Nemo était interprété par le patineur Joni Juvonen, médaillé de bronze finlandais en 2002 et 2005, et qui depuis a mis fin à la compétition sportive, mais non aux activités artistiques du patinage. Il en est de même des patineuses œuvrant à sa suite dans ce ballet : Tytti Tervonen (interprétant Ahti, déité de la mer en Finlande, qui ici prend un aspect féminin) a arrêté la compétition après avoir été médaillée de bronze finlandaise en 2004, nordique en 2005, et d'argent en 2004 au Crystal Skate de Roumanie ; Henna Hietala (interprétant la sirène) fut vice-championne junior finlandaise en 2002 ; Mona Grannenfelt fut vice-championne junior finlandaise en 2004 ; Katariina Eloranta et Aino Sundholm ont elles aussi arrêté leur jeune carrière sportive. Dans la distribution, on note également la présence de jeunes compétitrices prometteuses comme Ines Karvinen et Lotta Räsänen qui étaient alors âgées de 10 années.

Ce qui s'imposait évidemment sur la patinoire, pour un tel spectacle, c'était les différentes formations de patinage synchronisé issues de l'école Helsingin Luistelijat : Marigold IceUnity, Musketeers, Starlights, Sunlights, All Stars, Emmit, et autre Creme De Ments (équipe sénior). Chacune y donnait forme à divers ballets aquatiques dont ceux des étoiles de mer, des hippocampes, des méduses ou encore des poissons arc-en-ciel. Une pieuvre étirait également ses tentacules sur la glace, parmi d'autres petits poissons se déplaçant en banc, telles justement les patineuses officiant dans la synchronisation.

L'année suivante, ce fut à nouveau Jules Verne qui avait rendez-vous au Helsingin Jaahallissa avec la compagnie Helsingin Luistelijat ry, celle-ci invitant les spectateurs à faire Maailman ympäri 80 päivässä / Le tour du monde en 80 jours (une représentation le 20 mars 2005). On y retrouvait notamment la patineuse Tytti Tervonen qui se glissait ici dans le personnage de Phileas Fogg (l'affiche y présentait quelques anachronismes comme la présence de la Tour Eiffel et de la Statue de la Liberté, ces deux ouvrages ayant pris forme en la décennie qui a suivi celle où le roman fut écrit). Dans le même contexte artistique, on notera encore que Le tour du monde en 80 jours fut également porté très librement sur la glace, au Québec, par le Club de patinage artistique de Granby (CPA), le 5 et 6 avril 2008, ou encore dans un autre cadre, et tout aussi librement, en France, en 2009, par les célèbres Olivia et Philippe Candeloro.

Bien plus une évocation du roman qu'une adaptation, ce spectacle sur glace, quoique ombragé par la présence du capitaine, mettait en lumière le milieu océanique, cela au travers de la grâce et de la légèreté de ses patineuses, qui telles les diverses créatures sous-marines, glissaient entre deux eaux, offrant à cette oeuvre vernienne, volutes dans la mobilité.

Jacques Romero, 02/2010

Galerie : photos pour la saison 2003-2004, des équipes Marigold IceUnity (1), Musketeers (2), Starlights (3) et Sunlights (4), ainsi que les affiches des spectacles Kapteeni Nemon Seikkailut / Les aventures du capitaine Nemo (5) et Maailman ympäri 80 päivässä / Le tour du monde en 80 jours (6).


Galerie

Kapteeni Nemon Seikkailut (2004) Kapteeni Nemon Seikkailut (2004) Kapteeni Nemon Seikkailut (2004) Kapteeni Nemon Seikkailut (2004) Kapteeni Nemon Seikkailut (2004) Kapteeni Nemon Seikkailut (2004)

<< liste des œuvres