roman

20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000)


20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000)
titre original :20,000 Leagues Under the Sea
type :roman, 394 pages
année :2000
pays :États-Unis
auteur :Jules Verne, Anthony Bonner
illustrations :Leo Dillon, Diane Dillon
éditions :HarperCollins
collection :Books of wonder
site web :http://www.harpercollins.com/


A propos de cette œuvre

Cet ouvrage édité en 2000 présente l'une des premières grandes traductions en langue anglaise du roman Vingt Mille Lieues sous les mers de Jules Verne. Celle-ci fut signée par Anthony Bonner (1928-), spécialiste de l'oeuvre de Raymond Lulle (Ramon Llull, 1232/33-1315/16) et traducteur entre autres de Villon, Balzac et Borges. Il a ainsi traduit intégralement ce roman de Jules Verne en 1962 pour Bantam Books avec alors une introduction de Ray Bradbury (réédition en 1981-85 chez Bantam Classics). La traduction seule fut encore rééditée en 1996 chez Grosset & Dunlap dans une collection jeunesse avant que de se voir à nouveau publier en ce magnifique volume.

Si une traduction n’est pas une adaptation d'un roman, à la vue de l’aspect pictural de ce livre, il nous était agréable et naturel de voir figurer ce dernier parmi les multiples œuvres présentes en nos pages, telle une nouvelle vision du roman comme de nombreuses autres traductions / éditions de celui-ci présentées en ce site. Ainsi cette translation linguistique intégrale du roman de Verne, de la langue de Molière à celle de Shakespeare, se voit ici accompagnée d’une dizaine d’illustrations d’une très grande beauté signée par Leo Dillon (1933-2012) et son épouse Diane Dillon (1933-).

On remarquera, au travers de la magnificence des sujets picturalement représentés, un capitaine Nemo dont le physique renvoie quelque peu à ses origines indiennes, même si celles-ci ne sont pas suggérées dans Vingt Mille Lieues sous les mers mais seulement évoquées à la fin de L'Île mystérieuse. Concernant le style graphique, il repose avant tout sur la prédominance de courbes, d'arrondis et de gonflement des volumes, que cela soit pour des éléments de décors dans le milieu naturel ou dans le sous-marin, ainsi que pour les scaphandres, et tout autant pour le Nautilus. Quant aux couleurs, il y a aussi prédominance, différentes teintes de vert recouvrant de leur tonalité une grande partie des illustrations, de même que les ornementations entourant celles-ci.
Dans cet ouvrage vernien, comme en une majorité de livre qu'ils ont illustré, on perçoit dans l'art déployé par les Dillon une dimension picturale se déployant dans une douce vitalité des formes. On retrouve également dans leurs illustrations un certain souffle pouvant provenir d'influences diverses puisées dans les arts africains – Leo Dillon, né à Brooklyn, y a notamment des racines... –, orientaux et japonais, ou encore de l'Europe de l'Est ou des pays scandinaves, ainsi qu'au travers des toiles de grands maîtres de la peinture.

Malgré les 50 ans de carrières en commun des artistes ayant imagé le roman de Jules Verne pour cette édition, très peu d’ouvrages illustrés par Leo et Diane Dillon ont été édités en France. On notera toutefois parmi les quelques titres qui furent publiés le conte africain Pourquoi le moustique bourdonne à nos oreilles (Why Mosquitoes Buzz in People Ears, 1975) de Verna Aardema (pour lequel ils recevront la Médaille Caldecott, la plus prestigieuse récompense étasunienne en matière de littérature pour la jeunesse dans le domaine des albums, Leo Dillon devenant par ce fait le premier afro-américain auquel on a remis cette distinction), Des Ashanti aux Zoulous : diversité des traditions africaines (Ashanti to Zulu: African Traditions, 1977) de Margaret Musgrove (pour lequel ils seront récompensés pour la seconde fois et deux années de suite de la Médaille Caldecott), Quand les hommes savaient voler (The People Could Fly : American Black Folktales, 1985) de Virginia Hamilton, et 10 contes du Grand Nord (The Girl Who Dreamed Only Geese, and Other Tales of the Far North, 1997) de Howard Norman, écrivain et spécialiste de la culture des peuples Algonquin, Cris et Inuit du Canada.
Leo et Diane Dillon se sont rencontrés en 1953 sur le lieu de leurs études artistiques à la Parsons School of Design, à New York, où ils ont obtenu leur diplôme en 1956. Puis leur carrière a débuté l'année suivante en 1957 – année de leur mariage – en tant qu’illustrateurs de couvertures sur lesquelles ils vont alors développés leur talent pour de nombreux romans, pour ne pas dire plus d'une centaine (dont Dangereuses visions de Harlan Ellison en 1967 pour qui ils illustrèrent plusieurs autres titres comme pour Ray Bradbury). Ils ont également illustré moult albums pour la jeunesse dont l'un des premiers, en 1970, fut le livre de conte sur les indiens d’Amérique The Ring and the Prairie de John Bierhorst. C'est d'ailleurs en ce domaine de la littérature que leur travail sera de nombreuses fois reconnu et récompensé par divers prix
. Leo et Diane Dillon ont très souvent œuvré sur des livres mettant en perspective les peuples africains ou les amérindiens, adoptant des techniques picturales proches des cultures ou des ethnies mises en valeur, et s’adaptant avec sensibilité à l’écriture de l’auteur ; cela également avec le souci de travailler sur des œuvres ayant un profond respect pour ces cultures, et offrir aux jeunes et moins jeunes lecteurs, des ouvrages ne jouant plus sur des stéréotypes ethniques ayant pu être encore représentés après-guerre. On peut citer parmi quelques-uns de ces grands travaux : Songs and Stories from Uganda (1974) de W. Moses Serwadda, Many Thousand Gone: African Americans from Slavery to Freedom (1995) de Virginia Hamilton, Mansa Musa: The Lion of Mali (2001) de Khephra Burns, ou encore de Virginia Hamilton, The People Could Fly: The Picture Book (2004).
Parmi d'autres titres plus récents et toujours aussi remarquables, on peut citer encore Two Little Train (2004) d’après le conte de Margaret Wise Brown datant de 1949, puis à nouveau l’illustration d’un livre de Howard Norman, sur les oiseaux, Between, Heaven and Earth (2004), ou encore Earth Mother (2005) d’Ellen Jackson.

On notera qu'en 2002, ils ont pour la première fois de leur carrière fait acte d’écriture en composant l'ouvrage Rap a Tap Tap: Here's Bojangles, Think of That! contant la vie du célèbre danseur de claquettes Bill ''Bojangles'' Robinson (1878-1949) que l’on connaît surtout au travers de sa carrière cinématographique dans les années 30 et 40, auprès entre autres de Shirley Temple, ou lors de son dernier rôle au coté de Lena Horne dans Symphonie magique. If Kids Ran the World, un autre livre écrit et illustré par les Dillon devrait être publié en 2014-15.
Nombre de distinctions leur ont été décernés tout au long de leur carrière qui a encore été très active au début de 20ème siècle, les illustrateurs ayant pris plaisir à nouveau à écrire et dessiner en 2007 un album sur le jazz intitulé Jazz On A Saturday Night, ainsi que l'album jeunesse Mother Goose: Numbers on the Loose.

Leo Dillon s'en est allé le 26 mai 2012 à l'âge de 79 ans.


Article publié en 2007, puis remanié en 2014.

Jacques Romero, 06/2014

Les images de la galerie sont © Leo & Diane Dillon / HarperCollins Publishers


Galerie

20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000) 20,000 Leagues Under the Sea (Jules Verne, Anthony Bonner, 2000)

<< liste des œuvresvisite du Nautilusvisite du Nautilus